Achat de maison au Vésinet et épargne Résiduelle : un équilibre essentiel pour un investissement réussi

Partager sur :
Achat de maison au Vésinet et épargne Résiduelle : un équilibre essentiel pour un investissement réussi

Acheter une maison, c’est aussi assurer une utilisation stratégique de l'épargne ! Lorsque vous envisagez d'utiliser cette dernière comme apport personnel pour l’acquisition d’un bien immobilier, il peut être judicieux de ne pas y consacrer la totalité. En effet, conserver une épargne résiduelle peut s'avérer crucial pour votre sécurité financière à long terme. Nous allons découvrir pourquoi. 

Qu'est-ce que l'épargne résiduelle ?

L'épargne résiduelle correspond à la partie de votre épargne totale qui reste après avoir effectué votre apport personnel pour l'achat d’une maison au Vésinet. Par exemple, si vous disposez de 50 000 € d'épargne et que vous utilisez 30 000 € comme apport personnel, votre épargne résiduelle sera de 20 000 €.

Pourquoi conserver une épargne résiduelle ?

Tout d’abord, l'épargne résiduelle joue un rôle crucial en tant que filet de sécurité. Elle couvre les dépenses imprévues, comme les réparations urgentes de la maison, les frais médicaux ou toute autre urgence. Sans cette réserve, vous pourriez vous retrouver financièrement vulnérable en cas de coup dur. Ensuite, l'achat d'une maison ne se limite pas au prix d'acquisition. Il faut également prendre en compte les frais de notaire, les taxes, les frais d'agence, et éventuellement des travaux de rénovation ou d'aménagement. Disposer d'une épargne résiduelle permet de gérer ces dépenses sans stress. Enfin, sachez que les banques exigent souvent un apport personnel d'environ 10 à 20 % du prix du bien. Si votre apport est plus élevé, vous pourrez améliorer votre dossier et potentiellement obtenir de meilleures conditions de crédit. Toutefois, ne pas tout investir et conserver une épargne résiduelle peut en revanche rassurer les banques quant à votre capacité à faire face à des imprévus. 

Combien devrait-on conserver en épargne résiduelle ?

Il n'y a pas de règle universelle quant au montant précis à conserver. Néanmoins, une règle générale consiste à maintenir une épargne résiduelle équivalente à trois à six mois de dépenses courantes. Cette somme devrait suffire à couvrir les frais de subsistance en cas de perte de revenu ou de dépenses imprévues.